Bébé 4 mois, nuits difficiles et régression de sommeil

Me voilà de retour sur le sujet des nuits…. Eh non, Petit homme n’a toujours pas décidé de faire plaisir à Mam’rou (ni à Pap’rou d’ailleurs).

Au programme des réjouissances nocturnes, nous avons :

  • un petit biberon vers 22h
  • un réveil à minuit au cours duquel il a tout simplement besoin de contact et de câlin
  • un petit biberon vers 3h
  • un petit biberon vers 6h30

Il y a quelques semaines, petit homme ne se décidait pas à se réveiller pour le fameux dernier biberon de 22h. Il était donc rythmé sur le biberon de 17h puis se réveillait dans la nuit pour un câlin et prenait le biberon de la nuit à 2h du matin. Nous trouvions déjà cela épuisant sur la durée mais que dire maintenant…

Quand bébé a 4 mois et qu’il ne fait pas ses nuits… la reprise du travail pour maman est compliquée

Lorsqu’il a acquis le fameux dernier biberon, j’ai vu une lueur d’espoir dans les yeux de Pap’rou (il a dû voir la même dans mon regard fatigué ;)) mais c’était sans compter sur la régression de sommeil des 4 mois qui a correspondu chez nous, à deux semaines près, avec la reprise du travail pour moi. Oh le duo gagnant que nous n’avions pas vu venir !! Pap’rou, on s’est pris un truc sur le coin du nez…. ça pique !

En effet, avec la reprise du travail et la journée chez nounou, ce petit homme s’est décalé et réclame plus de contacts le soir et la nuit. Perturbé je pense par la séparation de la journée, il boit moins en journée avec nounou et récupère sa dose de câlins et de lait la nuit avec nous.

Qui plus est, à 4 mois (peu ou prou) bébé a une période de régression au niveau du sommeil que nous constatons également en journée pour petit homme. Chez nous, la reprise du travail et la séparation en journée amplifient cette régression.

Nuits de bébé à 4 mois et régression de sommeil: quesako?

Mais alors pourquoi les bébés ont de manière générale cette phase de régression à 4 mois. Plusieurs raisons expliquent ce changement et sans entrer dans tous les détails :

  • Ils commencent à s’ouvrir au monde et à faire de gros progrès en motricité (ils attrapent seuls désormais et comprennent qu’ils ont la capacité de faire bouger un objet, voire même de faire du bruit avec). Avec cette phase, bébé peut être un peu plus agité qu’à l’accoutumée et qui ne le serait pas !
  • Ils ont compris comme c’est apaisant d’avoir un câlin de leurs parents…
  • Leur sommeil se modifie pour ressembler à celui d’un adulte. Des phases de sommeil plus léger font leur apparition et un rien peut les réveiller pendant ces dernières. Comme le sommeil est constitué de cycles qui se répètent, ils peuvent donc se réveiller plusieurs fois pendant la nuit lorsqu’ils sont dans ces phases…

Finalement, cette régression n’est rien d’autre qu’une énorme avancée de bébé mais quand on est parents et épuisés par les nuits, on ne s’en rend pas compte tout de suite….

Et comme tout le monde a une tendance à nous demander « alors ça y est, il fait ses nuits ?? » et qu’on a tendance à vouloir répondre « t’as d’autres questions ? », on peut vite focaliser sur la fatigue sans se rendre compte que bébé évolue…

Bébé de 4 mois qui ne fait pas ses nuits? On essaye de relativiser et on agit en même temps!

Avec Pap’rou, on a donc décidé de relativiser. Il les fera bien un jour ses nuits après tout ! Peut-être dans deux semaines, peut-être dans 2 mois (au-delà, on n’y a pas encore pensé…) mais il les fera notre petit insomniaque en herbe !

Ceci dit, relativiser ne veut pas dire ne pas agir….

Voyant que petit homme a le sommeil moins lourd, nous avons décidé de mieux ritualiser le sommeil. Auparavant, il s’endormait facilement après un biberon et un câlin mais nous pensons qu’aujourd’hui, il a peut-être besoin d’un peu plus.

Depuis quelques jours, au-delà du bain et/ou du changement d’habits pour le pyjama, nous avons ajouté une petite lecture ainsi qu’une chanson pendant le câlin. Tout cela a l’air de l’apaiser et de l’aider à s’endormir plus facilement.

Pour les réveils nocturnes, nous allons tenter de l’endormir sans tétine pour éviter qu’il la cherche en pleine nuit et que nous assistions à une incroyable scène de bagarre avec cette dernière ! Petit homme, arrête, c’est toujours elle qui gagne pour le moment J.

Verdict de tout cela dans quelques semaines ! Espérons que je ne reviendrai pas pour débuter une saga d’articles sur les nuits difficiles ! Allez, patience Mam’rou ça va venir !

Laisser un commentaire