Au secours, mon enfant ne prend pas de poids !

Lorsque repas commence à rimer avec courbe de poids… Voici ce qui nous est arrivé avec notre charmante demoiselle prénommée poupette… petite fille au demeurant pleine de vie, de gaieté, en plein développement du langage et de la motricité mais… petite fille qui grandit bien mais ne grossit pas !

Elle doit certainement dépenser toute son énergie dans la danse, la gym tonique et l’apprentissage de mots divers et variés !

Cela dit, poupette a toujours été un petit gabarit. Elle est née à terme à 2.7 kgs pour 46 cms. Un petit poupon qui a vite rattrapé la courbe de taille mais jamais la courbe de poids (on ne peut pas toujours faire deux choses en même temps me direz-vous, mais quand même).

A chaque visite chez le médecin, je savais pertinemment ce qu’elle allait me dire : elle évolue très bien mais gare au poids. Je sais docteur je sais, on lui donne à manger je vous assure mais rien n’y fait !

Il est certain qu’elle a toujours eu un petit appétit mais il lui permettait somme toute de garder le cap… Bien qu’elle ait décroché deux fois de sa fameuse courbe de poids initiale, elle récupérait toujours un peu après… Jusqu’au jour où le médecin nous a dit que son IMC était inférieur à ce qu’il devrait être et qu’elle souhaitait faire un point un mois après avant de faire des examens complémentaires s’il n’y avait pas d’amélioration.

Elle nous a alors demandé d’enrichir sa nourriture et de lui proposer les aliments qu’elle aime en priorité… Discours adapté à la situation mais à vrai dire étonnant dans une société où l’on prône l’équilibre des repas et le contrôle des aliments riches.

Bon, docteur, elle aime le fromage et les pommes de terre… du coup, tartiflette/raclette/flamiche au maroilles et frites ???

Au-delà de cette petite boutade et dans la réalité, nous avons filé au supermarché et acheté du fromage au lait pasteurisé bien gras, de la crème fraîche entière, du poisson gras, bref tous les aliments qui nous paraissaient apporter quelques calories supplémentaires !

Depuis deux semaines, nous sommes partis dans un mois de régime alourdissant (oui, ça existe ! Aussi surprenant que cela puisse paraitre, notre poupette va se régaler d’une petite touche de gras supplémentaire!)

Au programme du mois, nous avons ajouté :

  • Une petite compote au petit-déjeuner (régime alourdissant d’accord mais on essaye d’être sain quand même, on ne commencera la raclette qu’à midi J)
  • une petite collation le matin constituée d’un bout de fromage ou d’un mini croissant
  • une cuillère de matière grasse supplémentaire le midi (au choix, crème fraiche ou beurre)
  • un bout de fromage supplémentaire lorsqu’elle l’accepte
  • une cuillère de matière grasse supplémentaire le soir (au choix, crème fraiche ou beurre)
  • un bout de fromage supplémentaire le soir (qui passe mieux qu’à midi)

Bref, nous sommes devenus une vraie petite fromagerie et je vous parie que dans un mois c’est pap’rou et mam’rou qui ont pris deux kilos chacun (on aime le fromage aussi, oups !)… Je viendrai vous en dire des nouvelles !

Mais cette petite fille n’avait pas dit son dernier mot… bientôt 18 mois, l’âge des prémisses de caprices… ou des caprices bien tapés !

Comment vous dire qu’elle a vite compris qu’on souhaitait qu’elle mange un peu plus et qu’elle a plus d’un tour dans son sac…

D’accord les parents, mais vous me donnez que ce que j’aime alors ? Non ? Bon ba je tourne la tête à la moindre distraction alors, je préfère essayer de jouer avec mon petit frère, demander un livre ou danser assise….

Tu veux toujours me donner tes carottes mam’rou? Oh mince, elles sont malencontreusement tombées par terre…. Par contre le bout de fromage ira bien dans ma bouche….

Vous mangez du pain les parents ? Même si j’ai un petit bout, finalement je préfère le vôtre et je ne veux manger que ça….

Vous voyez le tableau d’ici non ? 

Poupette a toujours été plus ou moins distraite lorsqu’elle mangeait, à tel point qu’on avait déjà mis en place quelques petites règles pour qu’elle se concentre sur son assiette :

  • jouets rangés derrière pour éviter toute tentation
  • pas de distractions sonores
  • Petit homme placé de l’autre côté de Mam’rou lorsqu’il est éveillé

Mais là, on a décroché la palme (ou le pompon au choix) ce mois-ci ! Ayant certainement remarqué que nous avions une attention toute particulière au remplissage de son assiette, cette demoiselle a cherché encore plus de distractions. Au programme :

  • Elle a refusé de manger dans sa chaise haute qu’elle aimait pourtant,
  • Elle a refusé de manger son assiette, reluquant sur la nôtre (c’était la même chose mais certainement que c’est quand même plus appétissant l’assiette de mam’rou ou pap’rou)
  • Elle a décrété à peine la première bouchée entamée qu’il fallait être à terre ou à bras…

Poupette, le médecin a dit qu’il fallait que tu grossisses, pas l’inverse ! Esprit de contradiction, quand tu nous tiens !

Après tous ces constats, nous avons donc du mettre en place une nouvelle organisation et d’autres stratagèmes pour que cette petite fille se décide à manger (et un peu plus qu’avant tout ça…) Quand on est parents, c’est une adaptation permanente jusqu’à temps de trouver un équilibre temporaire…

Finalement et pour l’instant :

  • Nous la faisons manger dans un rehausseur (qu’elle préfère)
  • J’ai petit homme dans les bras (comme ça on peut discuter à trois, mam’rou exprime les pensées du petit frère et poupette répond, ça lui évite de vouloir secouer un tapis d’éveil…)
  • Je lui prépare des fourchettes en même temps en prenant bien soin d’intercaler ce qu’elle aime le moins avant le fromage ou le féculent
  • Elle mange avant nous comme ça elle ne lorgne pas sur nos assiettes et au pire, si elle le fait après, ça lui fait ça en plus !

Si tu as plus d’un tour dans ton sac poupette, nous aussi !!

Espérons qu’avec tout ce qu’on a mis en place, elle se remplume un peu… Verdict dans deux semaines !!

1 réflexion sur “Au secours, mon enfant ne prend pas de poids !”

  1. Ping : L’organisation d’une journée avec deux enfants rapprochés - Mam'rou louve

Laisser un commentaire