Mes 4 clés pour être une maman heureuse !

child in a black jacket whispering to a woman in white shirt
Photo by Anastasia Shuraeva on Pexels.com

Etre une maman heureuse : c’est le souhait de toute femme qui connait ou souhaite connaître la maternité. Parfois, la vie et ses petits tracas ou la société chargée de pression nous font passer à côté de certains moments de pur bonheur avec nos enfants.

En devenant maman, j’ai très vite constaté que certains jours, j’étais présente physiquement mais parfois absente pour ma poupette et mon petit homme… A cause d’une réflexion qui m’avait blessé, à cause d’un tracas professionnel ou personnel mais en priorité à cause de la réaction que tout cela provoquait chez moi.  

J’ai réfléchi à ces moments et me se construit 4 clés pour profiter au maximum du temps que j’ai la chance de passer à leurs côtés…

Si toi aussi tu constates cela, certaines de ces clés pourront peut-être parler à ton cœur de maman.

Prendre exemple sur les enfants : être dans l’instantanéité

Ce n’est parfois pas facile de passer un moment de détente complet avec les petits loups après avoir passé une journée stressante au travail, s’être chamaillée avec une personne qui nous tient à cœur juste avant de les reprendre ou s’être pris une réflexion à la « Brie Van de Kamp » par quelqu’un qui se pense parfait…

Pour autant, j’essaye de ne pas charger mes petits loups de ces petits tracas.

Mon astuce ?

Je les imite : je suis dans l’instantanéité du moment. Peu importe ce qu’il s’est passé avant ou ce qu’il se passera probablement après, je ne profite que de l’instant présent : les avoir près de moi, les serrer dans mes bras et rire avec eux.

Avec cette petite astuce, leur énergie me donne une force incroyable et me ressourcent. Ils profitent d’une maman disponible et heureuse et font disparaitre les petits soucis sur lesquels je prends énormément de recul.

Alors, à toi la maman parfois contrariée, je n’aurais qu’une seule citation à te souffler : « carpe diem ».

Trouver le bon équilibre pro/perso

J’en ai déjà parlé dans certains articles : pour être une maman heureuse, il faut trouver son équilibre de vie. A chaque maman de réfléchir à quel équilibre est le plus adapté à son bonheur.

Pour ma part, je privilégie un équilibre de vie qui me permet d’être plus disponible pour mes petits loulous.

Aujourd’hui, à l’inverse des dernières années, je privilégie ma vie de famille à ma vie professionnelle.

Ce rééquilibrage, je l’ai trouvé par une réduction de mon temps de travail et de mes déplacements.

Ainsi, je suis plus disponible pour ma poupette et mon petit homme et pleinement heureuse de leur consacrer plus de temps.

Quant à ma vie professionnelle, cette réduction de temps a permis une réévaluation de mes tâches.

Le fait d’être moins de temps au travail permet de m’y consacrer à 100% quand j’y suis. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, je suis plus productive à temps partiel puisque je ne regrette pas mon choix et sais que j’aurai du temps dans la semaine pour pouvoir choyer mes petits loups !

Une maman heureuse c’est une maman équilibrée qui trouve le temps de se consacrer pleinement à chaque petit bout qui compose sa vie.

A toi de trouver l’équilibre qui te convient. Il n’y a pas de modèle parfait mais des modèles adaptés à chacun d’entre nous.

Savoir déléguer certaines tâches

Etre une maman heureuse ne veut pas forcément dire tout gérer de A à Z, du biberon de la nuit au coucher du soir en passant par un ménage impeccable, les courses, les repas et la journée de travail XXL…

Nous sommes des mamans, pas des super-héros…

Personnellement, ça je l’ai compris lors de ma deuxième grossesse au cours de laquelle je me suis reposée sur Pap’rou pour quelques tâches.

Avec la fatigue qui s’accumulait, je souhaitais garder des forces pour être disponible et attentive à Poupette mais également à Petit homme qui arrivait à grands pas… que devrais-je dire, à grands coups de pieds J !

Depuis, les tâches sont réparties de manière harmonieuse que ce soit sur les soins apportés à nos bambins, les jeux, le ménage ou la gestion du quotidien.

Ainsi, je me sens plus détendue et ai appris à ne pas m’en faire si le ménage n’est pas totalement terminé le jour même, il sera fait le lendemain. Je ne suis pas certaine que le bonheur passe par une maison impeccable, mais plutôt par des rires et des moments d’échange…

Ne pas se laisser déstabiliser par des réflexions

Enfin, la dernière clé de mon bonheur et la moins facile pour ma part, c’est de ne pas me laisser me déstabiliser par des jugements ou réflexions quelconques concernant la maternité, l’éducation, la parentalité et j’en passe.

J’estime que je suis une bonne maman tout simplement, parce que, comme toutes les mamans du monde, j’aime mes enfants de plus profond de mon être.

Après, ce que je fais, ce que je ne fais pas, comment je devrais le faire ne concerne que moi.

Je fais ce que mon cœur me dit de faire et les personnes qui se pensent parfaites (j’aime à les appeler les « Brie Van de Kamp » J ) n’ont qu’à ouvrir une école de parents si elles souhaitent enseigner l’art de l’éducation….

Mes enfants sont heureux parce que je leur transmets mon bonheur et c’est bien là l’essentiel…. A chaque maman de trouver ses propres clés pour transmettre le sien à ses petits loups.

Laisser un commentaire