La grossesse, ce n’est pas que du plaisir : 12 choses cachées

la-grossesse-ce-nest-pas-que-du-plaisir-12-choses-cachees

Je ne vais pas te mentir : j’ai désiré mes deux petits loups du plus profond de mon cœur mais je n’ai pas spécialement aimé être enceinte… En réalité, je n’ai pas eu que du plaisir pendant 9 mois !

Quand j’entends dire que c’est le plus beau moment de ta vie, perso, je dirais oui et non ! C’est génial parce que tu sais que tu vas rencontrer ton bébé 9 mois plus tard. Par contre, si j’avais pu passer de l’étape ++ à l’étape petit loup dans les bras, j’aurais dit un grand OUI !

Alors, comme on connait toutes la version idyllique, j’ai décidé de te donner la version moins rose. Pour déculpabiliser un certain nombre de femmes, je libère la parole !

Je te livre ici les trucs qu’on ne te dit pas et que beaucoup de futures mamans connaissent en réalité.

Heureusement, c’est passager, ça ne dure que 9 mois 😉

Il y a des jours, tu n’aimeras pas être enceinte

Oui, il y a des jours, tu n’en pourras plus d’être enceinte. Les principales causes sont bien connues:

  • Nausées,
  • Brûlures d’estomac,
  • Petits maux de ventre,
  • Inquiétude,
  • Stress,
  • Manque de mobilité,
  • Balance qui monte en flèche,
  • Emotions qui te jouent des tours

Et j’en passe ! Non, la grossesse n’est pas qu’une partie de plaisir. Elle entraîne des chamboulements physiques, hormonaux, psychologiques.

Parfois, tu as juste envie de te retrouver … alors, tu n’espères qu’une chose : arriver vite au jour J !

Si ça t’arrive, ne culpabilise surtout pas !! Ça m’est arrivé et j’aime mes enfants le « plus fort du monde » comme j’aime leur dire. Je n’aimais pas être enceinte mais eux, je les ai aimés dès que j’ai su !

Alors ne pas aimer être enceinte n’engage en rien la maman que tu seras !

T’en auras ras-le-bol de ce ventre tout rond

Le petit bidon qui pointe, c’est so cute ! Enfin, une fois qu’on voit vraiment que t’es enceinte. La période où les gens se disent que t’as pris un peu de poids est moins sympa 😉

Par contre, le ventre qui grossit inexorablement au point que t’as du mal à t’accroupir… Souvent, il faut dire la vérité, t’en as ras-le-bol !!

Tu perds en mobilité, en souffle. Tu as l’impression d’être compressée quand tu es assise… Toute une série de réjouissances qui te font dire : le terme c’est dans combien de jours déjà ?? 

La seule semaine où j’ai apprécié ce bidon c’est la dernière ! Je me suis dit que c’était terminé incessamment sous peu et j’ai voulu garder quelques souvenirs (une petite photo en l’occurence)

Pour tout te dire, j’ai accouché après le terme pour l’arrivé de mon petit garçon… Dommage pour une fille qui n’attendait que le jour de la libération!

T’auras la vague impression que ton corps de future maman appartient à toute la famille

C’est vraiment la chose que je n’ai pas supporté !

Je suis du genre assez pudique, pas trop tactile quand tu ne fais pas partie de mes très proches. Sans dire que je suis oursonne, je ne tape pas facilement dans le dos des gens …

Quand j’ai annoncé ma grossesse, j’ai vu une ribambelle des femmes commencer à me toucher le ventre ! J’avais l’impression d’être entrée dans une secte obscure où pour se dire bonjour, on se tapote le ventre ! Trêve de plaisanterie, ça me rendait mal à l’aise en fait…

Même si j’étais enceinte, c’était encore mon corps et j’en disposais bien comme je voulais… En l’occurrence, je voulais qu’on nous foute tout simplement la paix à bébé et moi.

J’en ai recadré certaines et je suis arrivée les bras sur mon ventre chez d’autres. C’était ma manière de dire « tu ne touches pas, c’est à moi ! » 

Tu n’en pourras plus qu’on ne te parle que de bébé

Oui, quand tu es enceinte, les gens sont bloqués sur l’information… Et il arrive que dans un diner, tu vois ton chéri qui a une conversation sympa sur un fait d’actualités… Toi à côté, t’es accaparée par les questions et conseils bébé !

A ce moment, précis, tu te demandes comment te dépatouiller de la grande tante gentiment pour atterrir dans la conversation des hommes qui a l’air bien plus sympa.

Bien sûr que t’as envie de parler de bébé mais peut-être 100% du temps… A trop en parler, ça te gâche le bonheur d’imaginer son arrivée.

A titre personnel, j’avais surtout envie d’en parler en profondeur avec mon chéri.

Quand j’étais en société, évoquer bébé un peu me faisait plaisir mais je n’avais pas envie d’y passer la soirée… Parce que le choix du biberon ou de l’allaitement, de la crèche ou de la nounou, j’estime que ça ne regarde personne si ce n’est les futurs parents !

Et surtout, au-delà de la future maman, j’étais toujours la même : une jeune femme qui aime parler de choses et d’autres…

L’épicurienne de l’apéro que tu étais te manquera

Oui, je le reconnais : le plaisir de l’apéro m’a manqué !!

Je suis plutôt du genre bonne vivante et j’avoue que le petit verre de vin avec la planche charcut/fromage au lait cru : j’en ai rêvé pendant environ…. 8 mois !! En fait, j’étais été forte mentalement environ 2 semaines après avoir appris la bonne nouvelle ! 😉

Pas de bol pour moi : j’étais négative à la toxoplasmose… Bonjour les restrictions supplémentaires !

Le reste du temps, je prenais mon verre de soft et mes olives et je louchais sur ce que pouvait bien faire mes convives.

Devine ce que j’ai fait quand j’ai accouché ? J’ai demandé au jeune papa d’aller faire quelques petites courses et on a fêté dignement l’arrivée des petits loups à la maternité !

J’étais déjà une bad mom à J+1 quand j’y repense 😉

La grossesse, ce n’est pas que du plaisir : 12 choses cachées

Ton assiette te donnera moins envie et tu rêveras de plus de filet américain et de sushis toutes les nuits

Pour celles qui sont négatives à la toxo et qui, comme moi, adorent le cru type sushis, tartare de saumon et filet américain… C’est la grosse tuile !!

Perso, je n’ai jamais eu d’envie de fraises ou autres comme beaucoup de femmes enceintes. Par contre, j’ai souvent pensé à tout ce qui m’était interdit !

Je t’assure que les derniers temps, j’ai rêvé d’un bon sandwich filet américain et d’un plat de sushis….

Alors quand on te demande si tu as déjà rêvé de bébé et que tu réponds que le dernier songe dont tu te rappelles, ce sont les sushis… Tu peux éventuellement voir quelques regards réprobateurs…

Tu te demanderas si tu seras une bonne maman

Bien sur que tu auras des périodes de doutes, de questionnements. Tu te demanderas si avec tout ce que tu ressens, tu seras une bonne maman.

Ne culpabilise pas de penser tout ça sur la grossesse. C’est normal, ça arrive à beaucoup de femmes. Et ça ne conditionnera pas ton comportement en tant que maman.

Si tu te poses cette question, c’est que tu te sens déjà maman!

Ne pas trouver un plaisir continu pendant la grossesse ne veut pas dire ne pas aimer son enfant !!

Tu seras une bonne maman, sois en certaine. Tu seras la maman que tu souhaites être !

Ton entourage se prendra pour le meilleur médecin du monde sans connaissances médicales !

« Fais-pas ci, fais pas ça… »

« Mange plutôt ça »

« C’est pas bon pour bébé »

Bref, autant de petites phrases sympathiques auxquelles tu seras confrontée ! Oui, tu abrites un bébé alors d’un coup tout le monde se passionne pour ta santé !

Et bon nombre se prennent pour des médecins qualifiés en matière de santé maternelle…

Un mot d’ordre : n’écoute que le corps médical ! C’est bien lui qui est qualifié, non?

Tu auras peur en tant que future maman

Si au cours de ta vie, tu n’as jamais vraiment connu la peur au sens de l’angoisse, eh bien tu devrais apprendre à la connaitre !

En effet, la grossesse fait réfléchir.

Personnellement, j’ai angoissé sur le développement de mes enfants. Je n’ai jamais connu autant d’appréhension qu’au cours de la deuxième écho. Lorsque le sage-femme vérifie un à un les organes, ton souffle s’arrête le temps de savoir que tout va bien.

J’ai angoissé sur l’avenir aussi. J’espérais que tout aller bien se passer, que je pourrai les élever dans de bonnes conditions etc. La grossesse donne un sens beaucoup plus profond à la vie.

Bref, ne t’inquiète pas, je pense que c’est tout à fait normal. Le tout est d’apprendre à maitriser ce sentiment pour plus tard ! Finalement, être enceinte est un bon exercice ! 

Tu apprendras que les gens parlent de la grossesse sans savoir

La grossesse est le moment parfait pour réaliser une grande étude sociologique: l’impact d’une annonce sur le comportement des gens 😉

En fait, les gens font une espèce de transfert et… parlent à tort et à travers sur différents sujets !

Ils te donnent leur opinion sans que tu l’aies demandé et jugent déjà certains choix…

Malheureusement, je ne vais pas te rassurer : ce n’est que le début. Ils lâchent les chevaux quand bébé a pointé le bout de son nez…

Un conseil : c’est dès maintenant qu’il faut leur faire comprendre que c’est STOP si tu ne veux pas être trop embêtée par la suite ! 😉

Tu connaitras le détail des accouchements de chacune

Oui, c’est en droite ligne avec le point d’avant !

Les femmes font un transfert… et se rappellent de leur douce période de grossesse, jusqu’à en arriver là où tu n’as pas envie ! J’ai nommé l’accouchement !

Parfois, voire souvent, tu te retrouves avec tous les détails… Et des situations qui ne t’avaient même pas effleuré l’esprit !

Sympa quand t’as ton assiette face à toi… et merci pour l’angoisse les filles! Je sais que je peux toujours compter sur vous 😉

Tu seras anxieuse les dernières semaines de grossesse

Mine de rien, savoir que ta cousine a accouché chez elle parce qu’elle pensait que c’était une fausse alerte, tu l’as retenu !

Oui, les dernières semaines tu seras certainement anxieuse. Tu ne sauras pas vraiment quand partir à la maternité ! Tu iras peut-être pour rien ou peut-être pas.

Pour moi, le mythe qui te dit « tu sais quand il faut partir » ça n’a pas marché ! J’étais tellement stressée que je ne savais pas bien si c’était bon ou pas !

Et puis, tu seras anxieuse pour la suite aussi, le post bébé ! Sur ce point, ne t’inquiète pas : sois toi-même et tout se passera bien. Il y aura des jours avec et jours sans mais ça, c’est la vie !!

Voilà tout ce que je voulais te dire sur l’envers du décor de la grossesse! Si tu as déjà quelques-unes de ces pensées, ne culpabilise pas. On les a toutes. Peu d’entre nous osent en parler, c’est tout!

Pour autant, il y a des jours sympas quand même ! La préparation de la chambre, les achats des habits …

Si tu t’es retrouvée dans une de ces situations, n’hésite pas à libérer la parole en commentaire!

Laisser un commentaire