Comment atténuer l’épuisement de maman ? Mes 7 astuces

Le jour où je suis descendue avec mon petit homme et que j’ai senti ma tête tourner, je me suis dit : STOP !

J’étais tout simplement arrivée, en tant que maman, à l’état d’épuisement… physique et psychologique !

J’étais tellement fatiguée que mes émotions l’emportaient régulièrement sur la raison. Je ne faisais plus rien de bon et ma confiance en moi s’étiolait. Je n’avais qu’une seule phrase en tête : je suis crevée !

J’avais tiré sur la corde … En y repensant, j’ai géré énormément de choses toute seule dès la naissance de Poupette. 15 mois, une grossesse et mon petit homme plus tard : le résultat était là.

Si toi aussi, tu es dans ce cas, je vais te livrer les 7 astuces que j’ai mises en place pour sortir de cet état et me retrouver : moi la maman joueuse, taquine et joyeuse !

Partage ta charge mentale pour atténuer ta fatigue morale

C’est la première chose que j’ai mise en place.

Ce jour-là, j’ai discuté avec mon compagnon et je lui ai dit que ça devenait très compliqué et dangereux : pour moi mais aussi pour les enfants.

Ma seule crainte était de faire un malaise de fatigue avec un de mes petits loups dans les bras.

Pour me décharger, il a réalisé l’ensemble des tâches à la maison ce jour-là et j’ai pu me reposer.

Depuis, il a pris en charge certaines tâches de manière systématique. Et rien que ça, ça fait du bien. Ça me permet de ne pas avoir à penser à tout.

Même si je dois parfois lui rappeler certaines choses, ça n’a rien à voir avec tout ce à quoi je devais penser et accomplir avant. Ma charge mentale est moindre et je sais que je peux compter sur un coéquipier.

Avec l’aide journalière du papa, tu allégeras ton planning déjà bien chargé. Tu pourras profiter de moments de qualité avec ton tout-petit, sans penser à ce que tu dois faire après ou avant.

A la maison, nous travaillons désormais en équipe et chacun y a trouvé sa place et prend sa part.

Partage les nuits, l’épuisement physique se dissipera

La seconde chose qui a été mise en place de suite, c’est le partage des nuits !

Je n’arrivais plus à me lever au biberon de minuit. C’est donc le papa qui l’a pris en charge jusqu’à ce que mon petit insomniaque ait décidé de faire ses nuits (4 mois plus tard…)

Quant à moi, je prenais celui de 4h du matin pour lequel j’étais plus en forme.

De cette manière, j’ai pu récupérer de mon épuisement petit à petit et préserver ma fatigue. Si je l’avais su, j’aurais mis en place ce partage dès la naissance de ma Poupette. J’aurais eu une forme olympique ! 😉

En réalité, peu importe l’organisation que tu décideras de mettre en place pour les nuits. L’important est de pouvoir te reposer sur ton compagnon à certains moments pour récupérer. Ta santé et ton repos sont primordiaux à l’équilibre de ton foyer.

Repose-toi si tu le peux en journée

Profite des siestes de ton trésor pour te reposer lorsque tu en ressens le besoin.

Personnellement, j’avais déjà pour habitude, les jours de grande fatigue, d’aller faire la sieste l’après-midi pendant celle des enfants.

Le jour où je me suis sentie vidée par l’épuisement, c’est devenu systématique pendant quelques mois.

Récupérer d’une grande fatigue ne prend pas que quelques jours. C’est un processus long qui nécessite des temps de repos fréquents.

Aujourd’hui, je suis à l’écoute de mon corps et non pas des tâches ménagères. Il m’arrive encore de temps à autre d’aller dormir en même temps que les enfants.  

Lorsque la semaine est très chargée, cela me permet de récupérer plus vite. Sans oublier que le soir, je suis en pleine forme et je peux profiter de mon compagnon. Avoir des enfants et en profiter, c’est le plus grand des bonheurs mais n’oublie pas que c’est ton couple qui est fondateur de ce foyer.

Surtout, n’aie aucune culpabilité à aller faire une sieste ! Si le linge attend quelques heures de plus, ce n’est pas un drame… Ta priorité c’est ta forme qui est essentielle à toute la famille. Sans énergie, on ne fait rien !

Aère-toi l’esprit en journée

Il m’est devenu essentiel de sortir en journée avec les petits loups lorsqu’ils sont avec moi.

Sortir est très bon pour le moral et fait l’effet d’un petit booster ! Ça permet de découvrir des choses avec les enfants et de les voir s’émerveiller, s’amuser. Ça n’a tout simplement pas de prix.

Sortir de la maison permet aussi de se libérer l’esprit et de ne pas penser au verre que tu vas laver ensuite.

Personnellement, je me balade tout simplement, je parle aux enfants. Parfois, je croise un voisin et discute un peu.

Quand nous rentrons, tout le monde est heureux. Poupette en parle à papa le soir et moi, je me sens moins fatiguée, tout simplement. J’ai, comme qui dirait, aéré mon corps et mon esprit !

Pas de pression ! Ce n’est pas bon pour le moral

Pour ma part, j’avais entamé ce travail avant de me sentir épuisée mais depuis ce jour, j’ai complètement lâché les chevaux !

C’est bien simple : j’ai fait une liste de ce qui était essentiel et m’y suis strictement tenue les premiers jours de mon épuisement.

J’ai ensuite repris petit à petit les choses moins essentielles mais importantes tout de même. Ne nous mentons pas, si tu ne fais pas de lessive pendant 10 jours, à un moment, tu ne sais pas quoi porter… et il devient urgent de te remuer ;))

Cela dit, je ne me mets pas de pression. Quand je n’ai pas le temps, je priorise et tout finit par être fait. C’est fait un peu plus tard, c’est tout !

Le tout est de ne pas fréquenter de personnes qui regardent partout et qui jugeraient facilement! Ou s’ils viennent, il faut savoir leur répondre !

Une fois cette précaution prise, je t’assure que ça se vit vraiment bien !! 😉

Mange bien et bon : le plaisir des papilles participe au tonus

Comme ça, ça a l’air d’être un conseil de grand-mère mais je t’assure qu’il est ultra important !

En premier lieu, ne saute jamais de repas. Tu pourrais aggraver ta fatigue (ça sent le vécu !)

Ensuite, pour te retaper, mange équilibré et léger pour :

  • Faciliter la digestion,
  • Eviter le coup de barre après manger qui est, en général, fatidique ! En tout cas, il l’est chez moi!
  • Faire le plein de vitamines dans ton assiette avant de supplémenter…

Ca parait être une astuce banale mais lorsque j’étais épuisée, je ne faisais même plus attention à ce que je mangeais, comment et quand…

Faire attention à mon alimentation m’a fait reprendre des forces.

Le regard des autres ? Il n’a pas d’importance ! L’essentiel, c’est ton moral et ton bonheur

Dernière chose mais pas la moindre : ne t’épuise pas à réfléchir à ce que les autres peuvent bien penser ou dire….

Malheureusement, tant que le monde sera monde, il y aura toujours des personnes pour juger, regarder et parler.

Concentre-toi sur ton essentiel : ta forme, ta famille, ton bonheur.

Occulte les avis des uns et des autres pour un temps, évite les gens néfastes et entoure-toi de personnes bénéfiques.

Quand ton moral ira mieux, ton physique suivra de près !

En résumé, pour retrouver la forme, sache que ton repos, l’aide de ton compagnon et le lâcher prise sont essentiels.

Et toi, quelle astuce as-tu trouvé pour te remettre de ton épuisement ? Partage ton expérience en commentaire ! Si tu as des difficultés à trouver une organisation qui te convient pour ne pas être épuisée, sache que je peux t’y aider.

Laisser un commentaire