Maman, comment ne pas craquer en 11 étapes

Mamn comment ne pas craquer en 11 étapes mamrou louve

Quand on est maman, il y a des moments qui sont tellement difficiles en terme de fatigue qu’on se dit qu’on va craquer.

Je me suis déjà dit que je n’allais jamais réussir à tenir. Je me suis demandée comment j’allais faire pour m’organiser.

J’ai déjà flanché et je me suis relevée. J’ai aussi connu ce précipice sans pour autant y tomber.

Alors, Maman, si toi aussi, tu te dis que tu vas craquer, que tu n’en peux plus, sache que tu peux ne pas craquer en quelques étapes simples et efficaces. Elles te permettront de voir les choses sous un angle différent.

Comment sait-on qu’on va craquer ?

En réalité, on ne le sait jamais vraiment bien, sinon aucune maman ne craquerait !

Par contre, il y a des signes d’alerte à prendre au sérieux :

  • L’épuisement physique et moral,
  • Les émotions négatives décuplées,
  • L’enfermement,
  • Tout simplement te dire que tu n’en peux plus et que tu vas craquer.

D’abord, je voudrais te dire à toi maman qui t’es dit ça : ne culpabilise surtout pas ! La maternité est un grand chamboulement et les débuts avec enfants, même s’ils sont magnifiques, ne sont pas toujours simples.

C’est arrivé à des tas de jeunes mamans et de mamans plus expérimentées. L’important c’est de te concentrer sur les étapes pour ne pas craquer. Alors, garde ton énergie pour cela et surtout pas pour culpabiliser 😉

Fais le point sur ce qui ne va pas

En tout premier lieu, si tu sens que tu ne vas pas bien, poses-toi les bonnes questions.

Pourquoi tu ne vas pas bien ? Qu’est ce qui te rend nerveuse ou qui te fatigue ? En somme, qu’est ce qui ne va pas ?

Prends du temps pour réfléchir à ces questions calmement, sans avoir l’esprit embrumé. Si tu en ressens le besoin, écris-les ou verbalise-les. Ça t’aidera à identifier clairement tes points noirs.

En répondant précisément à ces questions, tu auras fait déjà une grosse partie du chemin.

Tu pourras alors décider de mettre en place des solutions pratiques à tes plus gros soucis. Et ça, c’est la première grosse étape qui te permettra d’éviter de craquer.

Tu sauras que tu as identifié tes problèmes de jeunes mamans et qu’il y a des solutions que tu peux mettre en pratique. Avoir une perspective de changement, c’est ça l’important quand ça ne va pas.

Liste ce qui est essentiel

Souvent, voire tout le temps, quand une jeune maman se dit qu’elle va craquer, c’est qu’elle est épuisée et qu’elle a trop de choses à gérer.

Alors, il est urgent que tu fasses une liste vitale pour toi : celle des choses qui sont essentielles pour toi.

Une fois faite, tiens-toi à ce que tu juges essentiel pendant quelques temps. Ensuite, tu pourras faire une seconde liste de ce qui peut être fait de manière ponctuelle.

Et quand tu auras récupéré de ta fatigue, tu pourras faire quelques petites choses de cette liste les jours où tu te sens en forme.

Sache que pour ne pas craquer, il est essentiel de ménager sa fatigue et sa charge mentale. Pour réussir à le faire, ça passe par éliminer tout ce qui n’est pas essentiel et qui peut donc être reporté momentanément.

Fixe-toi des petits objectifs journaliers

Quand on se dit qu’on va craquer, c’est aussi parce qu’on a l’impression de ne rien gérer ou de tout mal faire… Ce qui revient à peu près au même en fait…

Petit à petit, la confiance en toi s’étiole et tu vas moins bien… Alors lorsque tu ressens ces sentiments, il n’y a qu’une chose à faire : te dire STOP !!

Stop à toutes les centaines de tâches que tu te fixes tous les jours pour te sentir à la hauteur… Dis-toi qu’une jeune maman n’a pas besoin à la hauteur mais à SA hauteur ! Ca change la donne quand même ?!

Pour ça, reprends ta liste des choses essentielles que tu as faites et fixe-toi des objectifs réalisables !

Et si au lieu de briquer toute ta maison, demain, tu te disais que tu passes simplement l’aspirateur ?

Et si à la place d’un plat mijoté, tu proposais pâtes jambon tomates (en plus c’est équilibré 😉) ?

Ce ne sont que des exemples… C’est simplement pour te montrer que l’on peut se fixer des objectifs plus raisonnables avec ton état de forme et le temps dont tu disposes.

Tu verras que quand tu réaliseras ces objectifs, tu seras fière de toi et la confiance reviendra petit à petit 😉

Alors, prête pour une « short list » d’objectifs simples et efficaces ?

Raye le mot comparaison de ton vocabulaire

Quand on devient maman, pour vivre heureuse, vivons sans comparaison !!

Franchement, de savoir que la voisine gère comme une bête et pète la forme en ayant dormi que 4 heures, qu’est-ce qu’on s’en fout !!

Chacun sa vie comme dirait l’autre !

Si c’est ça qui la rend heureuse dans sa vie, tant mieux pour elle. Toi, tu as simplement besoin d’autre chose pour t’épanouir.

Ne te compare jamais aux autres. C’est une règle de vie qui devient encore plus importante en tant que jeune maman !

Premièrement, chacun trouve son bonheur en fonction de son caractère. Deuxièmement, les mères parfaites qui gèrent tout, c’est suspect quand même. Tu ne crois pas ? 😉

Alors, à toi qui me lis, un mot d’ordre : regarde TA situation et ce qui te ferait aller mieux. Le reste n’a que peu d’importance !

Relativise sur ce qui n’est pas fait

Jeune maman, sache que si tu n’as pas eu le temps de tout faire, ce n’est pas un drame !!

Bébé a mangé, toi aussi ? Bébé est changé, il a dormi et il sourit ?

Tu as fait ce qu’il fallait dans ta journée !!

Pour le reste, tu feras la lessive demain, le repassage et le ménage un autre jour ! Ça arrive à tout le monde d’avoir des journées qui se passent moins bien, moins productives.

Alors, relativise, tu verras ça quand tu auras récupéré, que tu seras plus en forme et que tu seras prête à avoir un rythme un peu plus soutenu !

Demande de l’aide concrète à des personnes de confiance

Quand tu sens que tu vas craquer ou que tu te le dis, n’hésite pas à te tourner vers ton entourage de confiance.

Ces personnes qui, quoi que tu dises, ne te jugeront jamais et seront là pour t’aider.

Détourne-toi des personnes qui te diront que pourtant, ce n’est pas si compliqué etc. etc… On connait la rengaine ! Même si ces personnes te sont très proches, ce n’est pas celles qui seront en capacité de t’aider en ce moment.

Par contre, ces jeunes femmes ou ces femmes qui ont connu cet état ou qui ne t’ont jamais jugé (on a toutes une amie qui nous a suivi quoi qu’on fasse et quoi qu’on dise 😉), elles, elles pourront t’aider !

Elles pourront t’écouter et trouveront ça naturel de te donner un coup de mains concret !

Alors, jeune maman, n’hésite surtout pas à saisir une main tendue ou à aller chercher une main aidante !

Oublie le mythe de la mère parfaite

Ah cette fameuse perfect mum qui n’a d’existence qu’à travers les yeux des autres ! Celle qui pense que le mythe est réel et qu’elle en fait partie…

Oublie-la !! Exit la course à la performance et la comparaison !

Sors de ta tête l’exigence et apprends à profiter des moments qui te sont donnés ! A ta manière, comme tu l’entends et en fonction de ta personnalité !!

Quand tu te dis que c’est compliqué et que tu vas craquer, ce n’est certainement pas le moment de te mettre une pression d’enfer pour faire les choses à la perfection…

Alors vas-y cool, réfléchis à ce qui te ferait vraiment plaisir et fonce ! Peu importe que tout soit parfait si tout est comme tu le souhaites et que ça te rend heureuse 😉

Prends une journée entière pour profiter de ton enfant

Quand tu te dis que ce n’est pas facile, que tu risques de craquer, rappelle-toi une chose essentielle : tu as voulu cet enfant pour en profiter !

Alors lâche prise sur les difficultés que tu rencontres. Relativise tout ce que tu penses devoir faire… Réfléchis à une journée de rêve avec ton bébé.

Que voudrais-tu faire avec lui si tu voulais passer une journée au top à ses côtés ?

Moi, par exemple, j’adore aller me balader, observer les animaux et en discuter. J’aime aussi plus que tout faire des activités avec eux (peinture propre, peinture moins propre 😊, coloriage…) et jouer (chatouilles, avion… tout ce qui peut les faire rire !!).

Alors quand je me dis qu’il y en a ras-la-coupe, je me concocte une journée où je ne fais que ça !

Arrivée le soir, je suis parfois fatiguée mais heureuse de la journée que je viens de passer avec mes enfants et je vois la vie sous un autre œil 😉

Alors à toi qui me lis, n’hésite pas à prendre une journée de temps en temps rien que pour toi et bébé ! Ca renforce ce lien d’attachement si puissant, ça crée de jolis souvenirs et ça te rebooste !!

Prends du temps pour toi

Quoi qu’on en dise, une jeune maman a aussi besoin de temps rien que pour elle ! Ce n’est pas facile de prendre soin de soi lorsqu’on s’occupe de bébé.

Ce n’est pas non plus facile de souffler et pourtant c’est essentiel pour ton bien-être et ton énergie !

De temps à autre, n’hésite pas à prendre quelques minutes pour toi, quelques heures ou même une journée !

Ça te permettra de profiter pour te retrouver, faire des activités que tu affectionnes (moi perso c’est le shopping 😉). Et tu pourras aussi réfléchir à ta situation et quelles solutions mettre en place pour aller mieux.

Quand on se détend et qu’on réfléchit à tête reposée, les solutions viennent toutes seules …

Ne t’isole sous aucun prétexte

Quand tu ne vas pas bien (et même quand tu vas bien !), il est très important de ne pas t’isoler !

Cherche la compagnie de personnes qui vivent les mêmes étapes que toi (dans les activités avec bébé, dans ton entourage proche ou plus lointain).

Exprime ce que tu ressens aux bonnes personnes et profite des temps où tu es entourée pour parler d’autre chose aussi et te vider la tête.

Toute seule, une jeune maman qui ne va pas a tendance à broyer un peu de noir. Entourée, elle peut se nourrir des autres pour aller mieux !

Demande de l’aide à l’extérieur

Une dernière chose jeune maman : sache qu’il y a toujours de l’aide à aller chercher quand on ne va pas bien.

Elle peut être proche mais également extérieure ! Parfois, tu peux être surprise des personnes qui peuvent t’aider de différentes manières.

Que ce soit quelqu’un qui passe pour te soulager sur certaines tâches ou quelqu’un qui te permet de mieux appréhender ton nouveau rôle de maman… Dis-toi qu’il y a toujours quelqu’un qui te permettra de ne pas craquer si tu cherches bien.

Je fais partie de ces personnes alors n’hésite pas si tu en ressens le besoin.

J’espère que cet article t’aura permis d’appréhender tes difficultés différemment. N’hésite pas à commenter pour me le faire savoir.

Laisser un commentaire