A bas le mythe de la mère parfaite : ma vision en 3 clés !

A bas le mythe de la mère parfaite, ma vision en 3 clés
Photo by cottonbro on Pexels.com

Le mythe de la maman parfaite, tout le monde le connait et personne n’y arrive… Il m’a déstabilisé dans les tous premiers mois de ma maternité. Beaucoup de préconisations, de conseils maladroits et de jugements inopportuns m’ont heurté dans mon rôle de maman.

Dans certains cas, le mythe de la maman parfaite peut même être la cause de burnout maternels, cet épuisement physique et psychologique à force de vouloir être une « perfect mum » qui assure sur tous les plans.

Les confinements et l’autarcie dans lesquels nous avons vécu depuis le début du covid n’ont fait qu’accentuer ces malaises chez les mamans. C’est notamment du à une charge supplémentaire de tâches ménagères et d’un télétravail réalisé en présence des enfants en demande d’attention. Mais dans notre société, quoi de plus normal que de demander à maman de tout gérer en simultané!

Les conséquences de ce mythe peuvent être a minima blessantes et parfois inquiétantes sur la santé familiale des foyers, que ce soit des parents ou des enfants.

Mais alors, comment s’en défaire pour vivre au mieux son rôle de maman et entretenir une belle relation avec tes enfants ?

Je t’ai expliqué les 3 faux pas qui, à mon sens, ont construit l’idéal de la « perfect mum ». Ces raisons étant extrêmement liées à notre société, il nous sera difficile de le faire disparaitre.

Toutefois, tu peux trouver un équilibre dans ta maternité et te détacher de ce mythe en mettant quelques clés en place. A bas la perfect mum ! Bonjour la mum tout court !

Etre alignée avec toi-même

Toi, la femme que tu es, la maman remplie de valeurs et d’amour que tu es devenue. Il n’y a que cela de vrai !

Bien sûr que tu as tes petits défauts, mais ils font TON charme, TA personnalité, cette même personnalité qui a donné naissance à ton amour ! Et puis, après tout, qui n’a pas de défaut ?

Personne madame ! Nous sommes bien toutes imparfaites et c’est bien pour cela que nous sommes uniques !

Pose-toi de vraies questions pleines de sens!

Qu’est-ce que la perfection au juste ? Pour celle qui a la réponse, qu’elle me prévienne tout de suite !

Il y a bien de grands axes communs qui ressortent de ce mythe : avoir une belle carrière, une maison propre, des enfants sages, cuisiner etc

Concernant ces grands axes, mettons-nous d’accord tout de suite. Une maman qui assure en permanence et sur tous les plans, c’est juste impossible, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Tu ne peux pas assurer 365 jours par an sans être épuisée et l’épuisement, ça ne fait pas partie du mythe ! Mince…

Par ailleurs, ne nous mentons pas entre mamans. Il y a parmi nous des mamans qui préfèrent cuisiner. D’autres qui préfèrent jouer avec leurs enfants. Encore d’autres qui adorent leur job et ne pourraient s’en passer.

Peu importe, l’essentiel est d’être alignée avec ce que tu es, avec tes goûts. Ce qui ne peut pas être fait le jour même pourra l’être le lendemain. Mise à part la qualité du temps passé avec tes enfants et leur sécurité, le reste n’est pas essentiel et peut être reporté au lendemain. Exit le repassage… oh le pied ! 😉

Conclusion : pas de complexes entre nous, aucune de nous n’atteindra le Saint graal. Pas la peine de se lancer dans la compétition au risque d’y perdre la santé !

Pour ce qui est des autres aspects de la « perfect mum », il faut bien être conscient que la perfection varie selon chaque personne, chaque sensibilité, chaque éducation. C’est en soi une vision subjective.

Tu rencontreras des mamans sensibilisées aux allergies alimentaires ou au bio. Certaines seront plus tournées écologie ou matières des jouets. D’autres à cheval sur la politesse dès 12 mois… Chacune pensant faire pour le mieux dans l’intérêt du bon développement de son enfant.

Y en a-t-il une à suivre plus particulièrement ? Pas forcément, chacune fait en fonction de ses convictions et de sa personnalité.

Accepte-toi tel que tu es et sois épanouie, c’est le meilleur modèle à donner à tes enfants !! Pourquoi ? Tout simplement parce que cela te rend heureuse et eux aussi !

Dédramatise les réflexions

A partir du moment où tu seras alignée avec toi-même, tu arriveras à dédramatiser toutes les réflexions, les conseils maladroits, les regards qui en disent long et j’en passe.

Peu importe ce que l’on pourra te dire. Si ce que tu fais avec tes enfants te ressemble, tu auras acquis assez de confiance en toi pour ne pas te laisser déstabiliser par toutes ces personnes.

Encore une fois, chacune d’entre nous dédramatisera à sa manière. En répondant de manière ironique, en en riant avec ses amies, en en parlant à son conjoint etc.

L’important est d’arriver à un état suffisant de bien-être afin qu’il puisse te faire passer à côtés de toutes ces personnes sans sourciller. Le bien-être commence par la confiance en toi. Apprends à te dire que tu es une bonne maman !

Etre une bonne maman ne veut pas dire que tu ne feras pas d’erreur mais si tu as confiance en toi et que tu ne cherches pas à tout prix à être parfaite, tu auras pris assez de hauteur et de recul pour t’en apercevoir et rectifier le tir.

Dans la vie, c’est bien souvent de nos petites erreurs que nous tirons nos plus belles réussites. Pourquoi ce principe ne s’appliquerait-il pas en matière de parentalité ?

Ton imperfection ? Une aubaine pour ton enfant !

Et c’est bien le point le plus important ! Il faut que nous soyons toutes conscientes que nos petites imperfections sont bénéfiques à nos enfants !!

Je m’explique :

Ne cherche pas à être cette perfect mum qui anticipe tous les besoins de son enfant

En cherchant à combler le moindre de ses désirs ou besoins avant même qu’il ne l’exprime. En ce sens, ne peut lui poser de limites en ne le frustrant à aucun moment, peut causer une perte de repères chez lui.

La frustration est nécessaire pour que l’enfant puisse se construire, puisse apprendre à partager (un jouet par exemple), à devenir autonome (en lui demandant de patienter) et finalement à se socialiser.

Ces situations permettront également à ton enfant de comprendre les règles de base de la vie en communauté et d’accepter la présence d’interdits et de règles.

Si on résume grossièrement, ne pas être cette mère parfaite qui comble ses enfants sans qu’il n’aient rien à faire ni à dire, nous permet d’avoir des enfants plus sociables et autonomes. Quelque part, nous contribuons à les faire grandir petit à petit.

Ne cherche pas à leur inculquer ce modèle de perfection inatteignable

Tu risquerais de le décourager face à tant de pression et de le rendre moins heureux. En plus, il rencontrera d’autres personnes plus tard, à l’école, dans des activités etc.  Il verra vite par lui-même que le monde n’est pas si parfait qu’il n’en a l’air à la maison.

Alors, détends-toi, accepte tes imperfections, celles de ton bout de chou afin qu’il puisse grandir et s’affirmer en toute liberté. La beauté de la vie se trouve bien souvent dans ses petites imperfections et la beauté de la vie, c’est bien ce qui fait notre bonheur, non ?

Mesdames, jeunes mamans, futures mamans, rions, profitons des instants passés avec nos enfants. Eduquons-les selon nos principes et soyons certaines que de cette manière, nous serons de bonnes mamans et rendrons nos bambins heureux.

Adieu la maman parfaite et bonjour la maman que tu es ! Alors, partante pour l’aventure ?? Si oui, partage l’article 😉 L’aventure est toujours plus belle à plusieurs !

Laisser un commentaire